LE YANGSHENG

«Ressentez le flux énergétique à l‘intérieur de votre corps et en même temps,
prenez conscience des forces naturelles qui s’exercent sur l‘extérieur de votre corps… En posture ou en mouvement, restez naturel et considérez le vide qui vous entoure» Wang Xiang Zhai

Le Yangsheng, méthode de Qi-Gong authentique et novatrice

 

Depuis des millénaires, les Arts Énergétiques utilisent le placement de l’attention sur certaines parties du corps pour accentuer la circulation de l’énergie vitale et cultiver l’unité du corps et de l’esprit. Le Yangsheng, littéralement « nourrir la vie », Qi Gong réputé en Chine, cultive le bien être, vitalise tout notre corps et permet de réduire stress et anxiété.

Notre niveau énergétique fluctue selon notre état de fatigue, de stress et des pressions rencontrées. La pratique du Yangsheng, méthode d’apaisement du corps et de l’esprit, permet de reconstituer une grande partie de notre énergie et de mieux récupérer. Les exercices proposés sont simples et accessibles à tous, quel que soit l’âge. La pratique apportera tonicité, élasticité, souplesse et fluidité. Les postures immobiles et mouvements lents ou dynamiques, au cœur de la méthode, se pratiquent debout et/ou assis. Ce genre d’exercice peut être décrit comme une façon de « se reposer en s’entrainant ou de s’entrainer pendant le repos ».

La détente du corps et l’attention dirigée sur ses propres processus internes, en conjuguant le souffle et la pensée dans un état de quiétude, permettent à notre énergie vitale (Qi) de circuler sans entraves. Nous retrouvons alors un état de détente mentale et corporelle, une plus grande vitalité, un état de présence, libre de cogitations mentales.

Grâce à la pratique régulière des postures et des mouvements lents, nous pouvons finalement, nous exprimer au travers de « danses » libres et spontanées. Il semblerait qu’à l’époque des Tang de nombreux poètes, artistes ou lettrés l’utilisaient pour le plaisir du mouvement et pour entretenir leur vitalité. Cette pratique leur permettait d’établir un rapport direct avec le réel et ainsi donner une plus grande dimension à leur art.

Marie-Claire Reigner et les arts énergétiques et martiaux chinois

En 1986 elle découvre les arts martiaux auprès de Georges Charles qui enseigne les arts internes le San I Chuan et de Didier Paingris qui enseigne le I Chuan. Passionnée par l’approche énergétique, elle se forme à l’école d’acupuncture I-M-T-C auprès de Jean-Louis Blard et Thierry Bolet.

Pendant 15 ans elle suivra l’enseignement de Maître Albert Wong, musicien et Maître de Wushu. Elle approfondira ses connaissances en philosophie, en médecine et dans les techniques physiques et mentales du Wushu. Elle obtiendra une certification pour enseigner.

En 2010, pour son plaisir, elle reprend la pratique du I Chuan avec Jean-François Morin et Michelle et Christian Ribert du centre Calam. Michelle et Christian Ribert mettent en place une formation de Yangsheng qu’elle suivra et pour laquelle elle obtiendra sa certification pour enseigner.

Renseignements :

Facebook
Facebook